Swimruns Hostens et Côte de Vermeille

Ce weekend la Team était sur deux compétitions; deux swimruns, celui d’Hostens et celui de la Côte de Vermeille à Agelès sur Mer. La veille toujours à Hostens, se déroulait le Triathlon cross support des Championnats de Gironde.

Triathlon cross d’Hostens

Bérangère DELCOURT, Pierre DELCOURT et Thierry DELSAUX terminent 2 ème en équipe et Bérangère décroche le titre de championne de gironde. Bravo à elle, c’est une année faste avec sa participation aux France de duathlon et triathlon où elle décroche une belle 48ème place. Une autre échéance l’attend en cette fin de saison, le BAC; et à n’en pas douter elle franchira efficacement cette épreuve.

Swimrun d’Hostens

6 membres de la Team étaient présents : le ptit piok sur la distance XS, Bérangère, Ludivine, Pierre et Thierry sur le S, et votre narrateur Stéphane sur le M.

Voici un petit retour sur cette course un peu hors norme. Contrairement à la grande majorité des swim & run, celui-ci se court en solo. La distance M constituée de 12.5 km de trail et 3,2 km de natation comporte 26 sections soit 26 transitions.

L’effort est complètement différent d’un Aquathlon. Le découpage ne permet pas de se reposer sur une des disciplines. Il faut miser sur ses points forts pour moins perdre sur ses faiblesses. Les coureurs devront travailler le drafting aquatique pour minimiser les écarts à la sortie d’eau (se mettre aux niveau des hanches du précédent nageur, voir dans les pieds) ; et pour les nageurs : arriver à sortir les coureurs de leur sillage (faire une vrille dos-crawl).

Les transitions sont très importantes ; on peut facilement perdre un groupe juste pour une sortie d’eau un peu lente. Les travailler sur des petites distances pour acquérir les automatismes est une bonne chose : mise en place des lunettes pendant la course, et placement du pull au dernier moment de la mise à l’eau, dolphing à la sortie…

Concernant le pull, pour ma part, il fut maintenu autour de la cuisse avec de l’élastique rond et une boule de serrage (merci Cédric). Cela permet de resserrer ou desserrer le pull autour de la cuisse (il descend sensiblement lors de la course à pied). Il semble que le système avec une chambre à air fonctionne bien (Pierre). Cela nécessite de bien trouver le bon serrage auparavant car non réglable.

Quelques nageurs ont préféré faire la course sans pull. Personnellement, je pense que c’est une erreur. Effectivement, certaines chaussures flottent mieux que d’autres mais le bassin n’est pas surélevé et la compensation par des battements est impossible.

Si nécessaire, vous pouvez mettre un bonnet : les nombreuses « baignades » empêchent la surchauffe, et c’est toujours plus appréciable de ne pas être gêner pour s’orienter.

Le port du pull-chaussures peut déplaire, allant jusqu’à motiver certain(e)s à faire un kilomètre en plus pour ne pas retourner à l’eau… (^^).

En conclusion c’est une très belle course accessible par ses formats, et par son coût (15€ le M). Pas besoin d’investir dans une combinaison, la tri-fonction suffisant amplement et la formule solo permet de s’inscrire sans avoir à trouver un binôme. Alors l’année prochaine….Go la Team !!!

Récit : Stephane MEYNARD

Swimrun de la Côte de Vermeillede

A l’autre bout de l’hexagone, à Argelès sur Mer, les 4 mousquetaires Caroline MEAL, Cédric ILPIDE, Nicolas SARRAZIN et Pat ARNOUIL, accompagnés de leurs fidèles supporters familiaux, femmes et enfants, participaient pour leur premier swimrun; à celui de la Côte de Vermeille sur la distance Moyenne (5 kms de natation et 23 en trail cumulés) dans un cadre splendide autant terrestre qu’aquatique.

Arrivés la veille, nos triathlètes ont pu repérer les lieux du départ. Puis le lendemain, réveil aux aurores pour un départ à 8h30, Plage de Paulilles, avec 100 autres équipes.

Toute la course fut une succession de paysages magnifiques entre Banyuls et Argelès en passant par Port Vendres et Collioure (voir vidéo à la fin de l’article). Les parties natation furent un régal de décors sous marins avec poissons et faunes marines. La partie course à pied plutôt axée trail, fut beaucoup plus harde avec des successions de montagnes russes tout le long de la côte de Vermeille avec la montée vers le Château de Collioure au travers des sentiers caillouteux pour un dénivelé de 780 D+. Nos athlètes ont pu tester toutes les techniques que requière le swimrun aussi bien pour la partie natation avec l’utilisation du pullboy, plaquettes, nage avec chaussures et cordes qui relie les concurrents; et sur la partie course à pied avec le transport du matériel. L’équipe des hommes avec Cédric et Nicolas termine 35ème en 4h35 et notre équipe mixte composée de Caroline et Pat 51ème en 4h52. Tous terminent avec une seule idée et envie : revenir l’année prochaine.

Un grand coup de chapeau aux équipes qui se sont inscrites sur le long et l’ultra qui proposaient respectivement 46 kms cumulés et 1860 de D+ pour la longue et 63 kms cumulés pour 2500 de D+.