Triathlon de Bergerac 19/07/15

IMG_1003Dimanche 19 juillet 2015, une forte délégation de la Team était présente au Triathlon de Bergerac avec Mattéo Letellier sur le XS , Thierry Pineau, Pierre Delcourt, Sylvie Cramail, Thierry Delsaux, Laurent Potier, Patrick Arnouil sur le M contre la montre.
C’est toujours agréable de se retrouver sur ce site et dans cette ville chargée d’histoire ; connue de par son fameux Cyrano, du moins Savinien de Cyrano de Bergerac poète et libre penseur français du XVII siècle, plus connu lui-même par son nez et son coup d’épée ; quoique, il parait que c’est une fumisterie puisqu’il était très mauvais à l’épée.
Le temps était de la partie comme d’habitude en cette période mais la chaleur pas trop accablante permettait de pratiquer notre triple effort dans de bonnes conditions mais sans combinaison pour toutes les courses, l’eau étant annoncée à un bon 25 degrés.
C’est le benjamin du groupe Mattéo qui ouvrait le bal le matin sur le XS en commençant par une très bonne natation qui le voyait sortir 1erde l’eau. En pleine préparation des Championnats de France d’aquathlon (le week-end prochain prés de Rodez), il assurait sans trop forcer à vélo puis enchainé par une solide course à pied. Finalement 5ème de l’épreuve, il avait fait le boulot comme lui avaient demandé ses coachs Carlou Dupont et Papa Mika ; le tout était de bien préparer les Championnats sans pépins, sous les yeux de Maman Val qui surveillait de prés et toujours en contact téléphonique durant la course avec Papa Mika qui lui bossait… !!!
L’après-midi, c’était au tour de nos anciens de défendre les couleurs de la Team.
Sur le Contre la Montre qui rassemblait plus de 200 concurrents, les départs se faisaient par groupes de 5 triathlètes toutes les minutes. La natation se faisait dans la Dordogne avec deux tours sans sortie de l’eau, le tout était de ne pas rater les bouées. Les filles partant en premier, c’est Sylvie qui ouvrait le bal.
Malheureusement, pour la natation Sylvie oublia son compas nautique et se perdit un peu pour rallier la première bouée, elle se dérouta et là, nous avons eu peur de la récupérer dans une quelconque île du pacifique, mais elle se rattrapa plus que bien pour la suite de son périple aquatique. Peut-être que la présence de son tendre époux photographe bilingue et de deux de ses filles lui avait mis un peu la pression. Par contre, la suite fut d’un autre calibre et elle réalisa un très bon vélo et une très très bonne course à pied, terminant à la 92ème place, 5ème féminine et 2éme Vétérane, une petite enveloppe en récompense avec quelques euros qui lui permettront d’indemniser son taxi du jour, le comptable intransigeant Thierry Delsaux ou de se payer une nouvelle paire de lunettes de natation avec compas nautique intégré !!!
Notre Papy Thierry (Pineau) fut égal à lui-même, brinquebalant avant la course avec des maux au genou, au dos, aux épaules et stressé comme une antilope qui va traverser une rivière infestée de grenouilles ; il réalisa une superbe course pour terminer 53ème avec, en passant, un 25ème temps en vélo alors qu’il pensait avoir raté son parcours cycliste. Solide en natation, nageant telle une carpe du pays, et courant comme un papy de son âge, il termina son périple moyennement satisfait sur le coup mais rassuré voyant ses temps.
Pour notre Pierrot national se fut une autre course que celle qu’il fit une semaine plus tôt à Cadarsac. Il termina d’ailleurs en ayant donné le maximum de lui-même et satisfait de sa course en 91ème position juste devant Sylvie. Du paquebot percé de Cadarsac en natation, il passa à la gabarre du coin et, en course à pied, il laissa ses sabots de bois pour chausser ses échasses landaises. Exigeant envers lui-même, notre cheminot -pour une fois, non gréviste- va monter sans nul doute en puissance d’ici le 5 septembre et Royan, son objectif. À noter qu’il nous avait sorti son ensemble Ekoï, casquette et lunettes fluo jaune et rose, du plus bel effet ; on ne pouvait pas le rater au ravito à l’arrivée, d’ailleurs il se fit un peu masser la partie postérieure de son corps d’athlète, le demandeur croyant avoir à faire à une belle triathlète teutonne ; il faut dire que tout le monde termina fatigué ce qui peut expliquer cette erreur visuelle.
Notre comptable Thierry lui ne fit pas la course de sa vie mais réalisa des temps honorables en natation et à vélo et pêcha un peu en course à pied pour terminer 135ème. Alors, attention, non pas que Thierry avait amené sa canne à pêche en course à pied, vu que celle-ci se fit le long de la Dordogne, mais peut-être que les efforts au préalable l’avaient un peu entamé. De toute façon il n’avait pas sa carte de pêche sur lui ni sa caisse d’appâts. Il connut un petit souci mécanique à vélo mais réalisa un bon temps, perdant une visse de son prolongateur ce qui fit qu’il avait du mal à tenir la position de l’œuf sur son vélo ou position de contre la montre. Certaines mauvaises langues, comme notre Président, diront qui a déjà l’œuf sur la tête avec sa coupe « plus un poil sur le caillou » mais bon, tout le monde n’est pas Cyrano pour faire des jeux de mots !!
Passons à notre malheureux Lolo qui, bien soutenu par toute la famille au grand complet et malgré une évidente envie de bien faire, a dû rendre les armes sur une crevaison à vélo ; et oui, les crevaisons sont très rares en natation ou course à pied mais ça même Cyrano le sait !! J’ai eu l’occasion de le croiser durant le parcours natation, il avait l’air bien, me salua poliment, m’encouragea comme à son habitude avec beaucoup d’énergie ; profitant au maximum de la bonne qualité de l’eau et de sa douce température, le tout derrière une bouée lorgnant à distance la biodiversité au fond de l’eau et sur les berges, c’est le Nicolas Hulot de la Team!! Oui d’ailleurs j’y pense ; j’ai dit que je l’ai croisé alors que j’aurais dû le doubler ???? Il nageait à l’envers ??? Il tendait un filet de pêche en cachette ??? Peut-être une crevaison ??? Non, il profitait !! D’où son piètre temps en natation, il profitait du moment, du site exceptionnel vu de la Dordogne. La suite de son aventure ne lui donna pas trop le sourire puisque, parti sur de très bonnes bases à vélo, il passa sur des petits graviers et son boyau arrière perça. Il dut attendre 45 mn avant que la « voiture balai » ne le récupère et le ramène au site de la course. Et là on se dit, si j’avais un rubis cube ou des boules de pétanque je trouverais le temps moins long pour attendre le « véhicule aspirateur » (oui, c’est un véhicule qui va plus vite que la voiture balai !!). Malgré ça, il garda sa bonne humeur et se dit que des jours meilleurs arriveront, en espérant que ce soit pour Royan.
Grandpat, quant à lui, restait sur une bonne dynamique et une course à Cadarsac satisfaisant son coach Mika. Malheureusement, la veille en faisant un petit footing de mise en jambe et croyant qu’il avait encore sa foulée de jeunesse, sur une accélération à la Usain Bolt (enfin, plutôt à la Jeanne Calmant !) il se fit une petite contracture. De fait, le jour de la course, après une très bonne natation (Paméla alias Sabine aurait été contente de voir nager son grand dauphin blanc qu’elle coache avec beaucoup d’énergie et de patience, quoique des fois, elle pète les plombs) et un très bon vélo, proche du temps de Papy c’est dire, il abandonna au bout de 490 m de course à pied, la contracture se rappelant à son mauvais souvenir. Mais bon, l’objectif étant Royan en septembre, il ne prit pas de risques. Maintenant, il doit prendre quelques jours de repos pour se soigner et pourra repartir à l’entrainement en pleine possession de ses moyens.
Enfin, la journée se terminait par un débriefing de groupe dans la joie et la bonne humeur et surtout avec le plaisir d’avoir partagé ensemble et de s’être retrouvés. Vivement la prochaine compétition !
Goooooooooo la Team !!!!!
À noter ce jour-là le vol de plusieurs vélos sur les portes vélos des voitures, encore des incivilités qui viennent ternir la fin de journée de certains triathlètes.

Résultats sur le site http://www.perigueux-enduranceshop.com/2015/07/resultats-triathlon-de-bergerac-20145/

Merci à Eric et Magalie ROCHET pour leurs photos.
Photos sur le site http://www.team-coutras-triathlon.fr/