Week end du 18-19/06/16 Triathlon de Baudreix (64)

Le we du 18 et 19 Juin 2016 avait lieu le triathlon de Baudreix. J’ai choisi celui-ci car il correspondait bien à ma préparation pour Embrun, de la montagne et une natation à 3 000m. Parfait.
Sauf que là où ça se gâte, c’est que c’est aussi support des chpts de France. Et la tu te dis, va y avoir du niveau. Eh bien, il y avait du niveau, et du gros niveau. Après « pas grave » on est pas là pour être chpt de France.
Le samedi en arrivant sur place, il pleut, pas cool. Nos hôtes font partis de l’organisation, le Mr me dit,il fait 5 degrés en haut du Soulor et 2 degrés en haut l’Aubisque. Aïe. La montagne annonce déjà la couleur, elle va pas se laisser faire, je suis venu chercher un truc de costaud, je vais être servis. 😜
Dimanche matin debout de bonne heure, un coup d’œil par la fenêtre, c’est couvert mais il ne pleut pas. Par contre on ne voit pas les montagnes, elles sont dans les nuages.
L’heure approche, je m’installe tranquillement dans le parc à vélo, tout va bien, j’ai rien oublié. Nous voilà à 3 minutes du départ, les filles partent juste devant nous et on reste juste derrière pour attendre notre tour, premier moment stressant, rester sur place dans l’eau, les uns contre les autres. Tu as du mal à te maintenir à la surface et tu prends déjà des coups. Ca y est le pistolet à claqué, on est parti, ça bagarre un peu mais ça va, je décide de prendre un peu l’extérieur pour éviter la mêlée, on a toutes les bouées mains gauche et 3 tours avec 2 sorties à l’australienne. Le 1er tour je me rate un peu sur les trajectoires et je perds des places, ça commence mal, j’attaque le 2eme tour, ce coup ci je m’applique bien sur ma nage et je reste dans les pieds et ça va mieux. Le dernier tour arrive, tout va bien, c’est un peu long mais ça va. Je sors de l’eau en 56 », je suis satisfait par rapport à mon niveau, je voulais mettre moins d’une heure, impeccable !!
Je prends mon temps à la transition, on part pour environ 4h, on est pas à 3 min. près.
Les 10 premiers kilomètres sont roulant mais je préfère tourner les jambes, le plus dur reste à venir, on verra une fois passé les cols. Le Soulor c’est un peu dégagé et on attaque la montée avec une pointe de soleil, c’est cool. Je me cale à mon rythme et ça monte pas trop mal, je profite d’un magnifique paysage qui s’offre à nous au fur et à mesure de la montée. Il fait frais mais beau. Voilà le sommet du Soulor, on bascule et c’est parti pour une descente courte et rapide pour attaquer en suivant l’Aubisque.
Qui n’est pas si dur par ce côté, 6km de montée que tu passes plutôt bien si tu t’es pas mis à bloc avant. Arrivé en haut, le soleil, j’avais mis une veste dans mon ravito Perso, je la prends ou pas ? Bon allez, on c’est jamais, il fait frais. Heureusement que je l’ai prise, après 100 mètres de descente, le brouillard et l’humidité qui va avec, et la heureusement que je suis couvert, il fait bien froid. Ce sera comme ça jusqu’à Gourettes, descente tendu sur route mouillée, il faut trouver le bon rythme en faisant attention de ne pas tomber, ce serait con maintenant qu’on a fait le plus dur. Une fois passé Gourettes, le soleil revient et on peut lâcher les freins, cool, V-max 88km/h !! 😃
Maintenant, on peut y aller, c’est tout droit jusqu’à Baudreix. Je pose le vélo en 3h57 pour 107 km. Tout va bien, je m’étais dis 4h, j’suis dans les temps prévu. On est parti pour les 20 kilomètres de course à pied, comme d’habitude les jambes sont un peu raides au départ et se débloquent  ensuite.
C’est pas l’Amérique quand même, le 1er tour en 54 » et je sens que le 2eme sera plus dur. Pas grave, maintenant il reste 10 kilomètres, plus rien ne peut m’empêcher de passer la ligne. La voilà enfin, j’entend le speaker au loin, c’est bon ça !!
Je passe la ligne en 6h53 »57’mais le temps et la place non pas grande importance aujourd’hui, l’essentiel est fait, passer la ligne. C’est vraiment un truc de guerrier le triathlon de montagne !! Un grand bravo aux élites et surtout aux élites féminines. 👏🏽👏🏽
De vrais avions de chasses !!
Au plaisir de revenir, avec les copains de la Team la prochaine fois. 😉
Nicolas